La possibilité de louer un bien immobilier est une qualité substantielle lors de son acquisition


La vente d'un bien immobilier peut être annulée s'il est démontré que l'acquéreur a commis une erreur sur une qualité substantielle du bien.

La possibilité de louer le bien acquis peut être considérée comme une qualité substantielle.

"Mais attendu qu’ayant souverainement relevé qu’il résultait de l’acte authentique de vente que le bien vendu était loué et qu’en se portant acquéreur du logement, la SCI entendait disposer de la pleine propriété du bien comprenant la possibilité de le mettre en location, qu‘il s’agissait d’une qualité essentielle de la chose vendue qui était entrée dans le champ contractuel et qui avait été déterminante de son consentement, qu’elle n’avait pas la qualité de professionnel de l’immobilier et que son erreur sur cette qualité essentielle du logement était excusable, la cour d’appel, qui a, à bon droit, fait application des dispositions du règlement sanitaire départemental, non incompatibles avec celles du décret du 30 janvier 2002 qui ne l’a pas abrogé et plus rigoureuses que celles-ci, a pu en déduire que le consentement de la SCI avait été vicié et que la vente devait-être annulée..."

C.cass., Civ. 3ème, 3 mai 2018


Maître Stéphanie PARISY

Avocat à la Cour

Paris & Essonne

contact@avocat-parisy.com

Tél : 01 64 57 51 81

#location #actedevente #contratdevente #mandatdevente #qualitésubstantielle #annulationdelavente #diagnostic

Adresses du cabinet :

7 rue de l'Etoile du Matin - 44600 SAINT-NAZAIRE

22 avenue de l'Observatoire - 75014 PARIS

Tél : 06 22 10 02 10 

Courrier électronique : contact@avocat-parisy.com

Zones principales d'intervention :  Loire Altantique et Paris